evil-tome-1-vicious-1148423-264-432

Présentation de l'éditeur :

Le combat du mal contre le mal absolu.

Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même... morte et enterrée.

À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l'un de l'autre. Victor, c'est l'ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d'un pessimisme saisissant. Eli, c'est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n'est pas au bout de ses surprises...

Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour " ExtraOrdinaires ". Aveuglés par l'ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu'Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c'est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté...

Le combat du mal contre le mal absolu commence ! Après Shades of Magic, retrouvez une jeune auteure prodige dans une nouvelle série unanimement saluée par la critique. Avec la virtuosité qui a fait sa réputation, V. E. Schwab précipite les uns contre les autres des personnages beaucoup trop intelligents pour leur propre bien, dans un voyage qui va les emmener au bout d'eux-mêmes. Écriture léchée, littéralement addictive, talent pour décortiquer les démons et les jalousies de ses héros et faire monter un suspense insupportable, une intrigue imprévisible... Du grand art !

Salut les bookaddicts ! Aujourd'hui, je vous présente le livre que j'attendais le plus en ce début d'année 2019. Eh oui je parle bien d'un des titres phares de V.E. Schwab, Vicious, qui a été un coup de coeur. Et comment vous dire que ce livre mérite totalement sa réputation.

Je l'avais d'abord repéré en VO mais vu mon niveau d'anglais, je m'étais résignée à ne pas pouvoir le lire. Et Lumen est arrivé et a décidé de le sortir début février. Autant dire que je me suis jeté dessus dès sa sortie. Je m'étais demandé pourquoi il n'était pas sorti avant vu son succès mais en le lisant j'ai compris. L'auteur développe un univers vraiment particulier et en comparaison Shades of magic est plus simple à appréhender. Dans ce livre, nous sommes plongé dans un monde très semblable au nôtre pour ne pas dire identique à une exception près, l'existance des EO. Et disons juste que nos deux protagonistes principaux ont décidé de jouer les savants fous et qu'ils ont réussi au-delà de leurs espérances. Un des plus gros point fort de ce roman c'est sa temporalité qui nous tient vraiment en haleine. On a envie de savoir la suite et on est frustré de changer aussi brutalement d'époque. Toutes les époques sont intéressantes à découvrir et on est dans un roman où il n'y a pas de temps mort même si on y trouve pas une action de ouf. La plume de l'auteur est toujours aussi formidable et elle réussit à nous plonger totalement dans son monde. Toute la réflexion autour des EO est vraiment fascinante surtout dans notre monde où on met en avant les héros comme des parangons de vertu. Ici on a des anti-héros et comme l'auteur le dit si bien c'est une histoire dans laquelle il n'y a pas de gentils et on ne le regrette pas. J'ai aimé qu'il n'y est pas de romance dans cette histoire car je trouve que ça n'aurait pas collé avec l'ambiance tout comme j'ai aimé les changements de points de vue selon les chapitres.

J'ai vraiment aimé les deux protagonistes principaux (avec quand même une petite préférence pour Victor) car les deux sont des sociopathes égoïstes comme je les aime (oui je suis un peu bizarre comme fille). Eli m'a d'ailleurs fait penser à un autre fanatique religieux que j'ai croisé récemment (Tieren dans Young Elites) ce que j'ai trouvé assez amusant. Les personnages qui les accompagnent sont magnifiquement traités pour des personnages plus secondaires et même que cette fois-ci j'ai apprécié les personnages féminins que nous présentaient l'auteur qui sont originales et avec des états d'esprits intéressants à suivre. J'ai aussi eu un coup de coeur pour Mitch qui par certains aspects m'a rappelé Rhy de Shades of magic dans l'idée qu'il est la seule personne normale au milieu de personnes extraordinaires. 

En bref, une excellente lecture à la hauteur de sa réputation. Par contre, je suis un peu mitigée quant à l'idée d'une suite, je trouve qu'elle n'est pas vraiment nécessaire mais c'est mon avis personnel.

En bonus, je vous mets le teaser YouTube des éditions Lumen pour ce livre.