IMG_1054

Salut les bookaddicts ! Aujourd'hui ce n'est pas vraiment un article bavardage que je vous présente mais plutôt une nouvelle catégorie d'articles. Ce sont des articles dans lesquels je fais des chroniques sur des livres qui n'entrent pas vraiment dans les thèmes du blog. Ça peut être de la romance, de la comédie, de la fiction contemporaine ou alors comme c'est le cas pour cet article inaugural, un manga. 

Je dois dire que j'ai toujours vu le manga comme la solution de facilité pour celui qui n'aime pas lire. Ça ressemble à une BD, il y a des images et peu de texte. La seule vraie difficulté c'est le sens de lecture qui est contraire à ce dont on a l'habitude. En plus, les séries qui étaient mises en avant de me donnait pas vraiment tort parce que je n'avais pas vraiment l'impression qu'elles étaient vraiment très intelligentes (peut-être à tort d'ailleurs). Mais depuis que je regarde des vidéos Book Tube, j'ai un peu changé d'avis sur les mangas et quand j'en ai vu une sur ce manga j'ai été tentée (je ne me souviens plus du nom de la chaîne et j'en suis désolée). 

J'aime bien Sherlock Holmes surtout depuis que j'ai vu l'adaptation avec Robert Downey Jr et Jude Law. Alors lire une réécriture des aventures du célèbre détective mais avec Moriarty comme personnage principal ça m'a fait envie. C'est toujours sympa d'avoir le point de vue des méchants dans une histoire. Je me suis donc lancée et je n'ai pas été déçue. 

D'abord, pour moi qui ne suis pas une grande connaisseuse et amatrice de lectures graphiques, j'ai trouvé le dessin très agréable à regarder et assez clair à suivre. À mes yeux, il est simple, efficace et sans fioriture ce qui convient assez bien à un personnage comme Moriarty. Pour ce qui est du scénario, c'est vraiment une introduction avec l'installation du décor, des personnages et de leurs ambitions. Il ne manque que deux personnages pour que la famille soit au complet mais on ne peut pas dire que leur absence soit très gênante. J'ai le parti pris autour de Moriarty, le fait de lui donner un background que l'on n'a pas dans l'oeuvre originale. On nous présente clairement ses buts et ses raisons d'agir. Et même si on sait que ses méthodes sont mauvaises mais on ne peut pas trop s'empêcher d'être d'accord avec ses actes quand on voit qui sont les hommes en face de lui. Pour ce qui des personnages, on les découvre à peine donc je ne peux pas trop en parler mais je peux déjà dire que je les apprécie tous et que j'ai hâte d'en savoir plus sur eux. 

À l'heure où j'écrit cet article, j'ai lu les quatre tomes parus en français et j'ai hâte de pouvoir mettre la main sur la suite (mais pour ça, il va falloir attendre juillet). C'est vraiment un début très prometteur et j'ai hâte de vous présenter la suite. 

Pour ceux que ça intéresse, je vous mets le résumé :

19e siècle en Angleterre, la famille Moriarty a recueilli deux orphelins William et Louis mais en leur conférant un statut de domestique. Albert, le fils aîné de la famille est pétri d’ambition et il déteste le système social qui régit la société britannique, dans lequel les classes supérieures se pavanent et oppressent le peuple sans pour autant être dignes du respect qu’elles exigent de lui. C’est pourquoi Albert abhorre sa propre famille et voit dans les deux orphelins l’incarnation d’un souffle nouveau. Albert leur offre son statut, sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve : se débarrasser de sa famille et du système de classes actuel ! Les trois garçons complotent ainsi pour devenir les seuls héritiers de la famille. Treize ans plus tard, à seulement 21 ans, l’aîné des orphelins William James Moriarty est devenu professeur de mathématiques à l’Université et il pourrait voir surgir sur sa route un certain Sherlock Holmes…

Crédits photo : les quatre premiers tomes de Moriarty écrit par Ryosuke Takeuchi et illustré par Hikaru Miyoshi aux éditions Kana.