le-dernier-magicien-tome-1-l-ars-arcana-1076613-264-432

Présentation de l'éditeur :

Stoppe le magicien
Vole le Livre
Sauve le futur
De nos jours à New-York : les magiciens vivent terrés dans Manhattan, qu'ils ne peuvent quitter sous peine de mort. Esta, une magicienne à l'affinité hors-norme, a le don de voyager à travers les époques et de figer le temps. Elle seule peut se rendre en 1902. Là où tout a commencé. Là où le Magicien s'est jeté du haut du pont de Brooklyn avec l'Ars Arcana, le Livre ancien contenant tous les secrets, condamnant la magie a des lendemains sans espoir...

 

Salut les bookaddicts ! Vous ne pouvez pas imaginer comme j'ai été heureuse de venir enfin à bout de ce pavé ! Je l'ai commencé pour le Week-end à 1000 d'avril (du 5 au 7) et je l'ai fini juste avant les vacances qui ont eu lieu la semaine dernière pour moi. Ça a été vraiment très long et très dur à terminer.

Pourquoi ? Eh bien parce que ce livre est trop long. On peut enlever bien 100-150 pages et sur un bouquin de plus de 650 pages ça fait beaucoup. Ensuite le rythme est atrocement lent et l'action manque vraiment. Et ce n'est pas vraiment le genre d'intrigue qui supporte un rythme contemplatif. On a des scènes et des détails qui ne sont pas importants ni indispensables à connaître et qui ralentissent et alourdissent l'intrigue.

Malheureusement en contrepartie, on a des personnages qui manquent de développement ce qui fait qu'ils sont fades, vides et on se s'attachent pas à eux pour la majorité. Personnellement, je me moquais totalement de ce qui leur arrivait à quelques rares exceptions. C'est notamment le cas d'Esta, notre héroïne, qui m'a laissé totalement de marbre même si son pouvoir (comme la majorité de ceux présentés ce livre) est très sympa. Pour moi, cette fille est un robot sans la moindre personnalité. Et la révélation de ses origines ne m'a pas aidé à l'apprécier davantage. Je crois que je ne suis plus vraiment bon public pour le cliché de l'héroïne orpheline. Par contre, j'ai une nouvelle fois énormément apprécié le personnage masculin principal, le fameux Magicien. On se laisse emporter sans problème avec lui et j'ai beaucoup aimé les chapitres qui étaient de son point de vue. Par contre, les personnages secondaires dont la bande de Dolph ne m'ont pas vraiment attiré à part Jianyu dont j'aurais voulu en savoir plus.

Pour ce qui est des méchants c'est décevant et le twist final ne relance absolument pas l'intrigue qui n'est déjà pas folle (ou très originale malheureusement). Ça tombe comme un cheveu sur la soupe mais c'est dans la veine de la déception qu'on a quand on découvre les buts et les ambitions des antagonistes. Ce qui est dommage c'est que l'auteur a de bonnes idées et que les changements de point de vue sont très bien gérés. Malheureusement, elle a trop souvent choisi la voie de la facilité, elle a développé des détails dont on avait pas besoin et a laissé beaucoup trop de côté l'approfondissement des personnages.

En bref, un livre avec du potentiel qui est malheureusement trop peu exploité . C'est dommage parce qu'il m'a intrigué et j'en avais vu des bonnes critiques. Il y a une suite mais je ne pense pas l'acheter en livre papier et je me contenterais sans doute de le lire en ebook.