IMG_1055

Rien ne remue plus le coeur humain que la mort. Alors que l'infanterie se prépare à débarasser le pays d'un trafic d'opium, Albert apprend qu'une section spéciale est en passe d'être créée. Peu après, William, à peine arrivé à Londres, est attaqué par de mystérieux individus... Pour rectifier tout ce qui ne tourne pas rond dans le pays, Moriarty développe une audacieuse stratégie, totalement inouïe : "le théâtre du crime" !!

Salut les bookaddicts ! Et oui encore un article. Ce vendredi a été très prolifique en article car vous avez eu le droit à mon bilan du mois de mai, de mon bilan du Blossom Spring Challenge et maintenant de mon article bavardage qui cette fois-ci va faire la chronique du deuxième tome de Moriarty. Et je crois que je suis devenue accro à ce manga. Je me suis retenue comme une folle pour ne pas enchaîné le tome 1 et le tome 2 comme je savais que la suite allait se faire attendre. J'ai réussi mais comme je n'avais pas les tomes 3 et 4 sous la main par la suite, ça a été très dur d'atttendre de trouver une librairie pour les acheter. Mais ce n'est pas ma vie qui vous intéresse et plutôt ce que j'ai pensé de ce bouquin. 

On continue de suivre Moriarty et sa bande dans ce tome pour mon plus grand plaisir dans deux aventures (qui couvre les trois premiers chapitres) et la dernier se centre surtout sur Sherlock Homes. Le premier chapitre sert en quelque sorte de suite/conclusion du dernier chapitre du tome précédent qui est assez sympa de même que les chapitres deux et trois raconte une autre histoire dans laquelle on rencontre enfin le célèbre Sherlock Holmes (qui ne l'ai pas encore vraiment à ce moment) et dans le dernier on a plus d'informations sur celui-ci. Le dessin est toujours aussi beau tout en simplicité et en élégance et ça va très bien avec l'histoire et les personnages. Les différentes intrigues sont bien ficelées et bien menés. Sherlock apporte une touche d'humour qui tombe bien car ce tome est peu plus sombre et plus sanglant (sans que ce soit gênant) que le précédent. Les personnages sont toujours aussi sympas. Parmi les nouveaux personnages, on a Sherlock qui m'a bien amusé, Watson qui est plutôt mignon et Miss Hudson qui a un certain caractère. Pour ceux qu'on connaît déjà, Moriarty est toujours un sociopathe fort attachant (en tout cas pour moi, il me fait d'ailleurs penser à Lelouvh dans Code Geass si vous connaissez), Louis reste encore mystérieux et j'ai envie d'en savoir plus, Albert est peu présent mais très intrigant, Moran est le genre de gars qui se moque du monde et enfin Fred qui est une petite souris assez discrète mais indispensable.

Bref, ce manga est génial et j'ai hâte de vous présenter les deux autres tomes qui me restent dans ma liste de lectures à chroniquer. C'est le dernier article de la journée (enfin) mais préparez-vous car demain j'ai encore un paquet de trucs à vous dire. 

Crédits photo : les quatre premiers tomes de Moriarty de Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi publiés aux éditions Kana.