IMG_1436

Sam et Hannah n'ont plus que l'été pour trouver leur homard, leur(e) partenaire idéal(e), avant d'entrer à la fac. Mais le destin joue contre eux. Quiproquos, maladresses et complexes alimentent leur crainte de rester vierges toute leur vie! Pourtant, ils pourraient bien être faits l'un pour l'autre... Une formidable comédie romantique à deux voix qui nous fait vivre les grands moments d'une bande de copains, les fous rires, les excès et les malentendus, la confiance en soi jamais perdue malgré les apparences...et les surprises de LA première fois.

Salut les bookaddicts ! Je reviens aujourd'hui pour vous présenter Mon homard de Tom Ellen et Lucy Ivison qui a été une déception. Je me doutais vu le résumé que ça n'allait pas voler haut mais je m'attendais à une lecture mignonne et pas à une lecture vraiment vulgaire par moment voire même limité en terme d'histoire et d'idées. 

Je ne me considère pas comme une fille prude ou coincée, je n'ai rien contre le fait de voir des insultes ou des allusions sexuelles dans un livre mais là c'est trop. Je crois que l'exmple le plus flagrant du mauvais goût de ce bouquin c'est le dernier chapitre qui décrit limite minute par minute la première relation sexuelle des deux protagonistes. Et ce n'est pas la seule chose qui m'a gêné. Il y a notamment un chapitre au début où on nous répète le mot "chatte" cinq fois par page. Au bout d'un moment, on saisit l'idée et en plus d'être limite ça devient énervant. Si en plus, on rajoute un message plus que limité dans le fond de l'histoire ça donne un résultat très moyen. En gros, si tu es encore vierge avant d'entrer à l'université ta vie est finie. Mais à cette idée relativement destructrice pour la confiance en soi de certaines personnes, on rajoute le fait que seuls les gens beaux peuvent sortir avec des gens beaux, qu'une fille est un garçon qui sont amis c'est un truc complètement extraordinaire et enfin un garçon qui s'intéresse à des livres ou à des activités considérées comme intellectuelles c'est la quatrième dimension.

Ce livre perpétue des clichés datés et même s'il aborde plusieurs thèmes qui sont potentiellement intéressants et importants, leur impact possible sur l'histoire est inexistant. Alors si vous rajoutez en plus des changements de points de vue en plein milieu des chapitres signalés par de grandes lettres majuscules qui te sortent de l'histoire, vous pouvez comprendre une partie de ce qui m'a gêné dans ce livre. Et si en plus vous rajoutez des personnages vides et superficiels alors ça ne fait qu'empirer. C'est bien simple à part les deux protagonistes principaux (et les adultes), les personnages sont tous obsédés par une chose, s'envoyer en l'air. Et c'est affreusement lassant. En même temps, c'est aussi le cas de l'héroïne principale donc bon.

Mais heureusement quelques détails ont sauvés ma lecture. À commencer par le héros principal qui est capable de faire des réflexions sensées. Avec ça, il y a aussi le fait que ça se lise vite (même si la plume n'est pas top) et le fait que certains passages sont relativement sympas à lire (en gros le milieu avec les vacances d'Hannah, celles de Sam et le festival).

En bref, je déconseille si vous vous attendez à une histoire mignonne et sympa. Je ne vais pas acheter la dernière sortie des deux auteurs comme j'en avais l'intention et j'espère vraiment lire un bon contemporain avant la fin des vacances pour oublier cette chose. Et heureusement c'est pour l'instant le cas (suspense, suspense qu'est-ce que c'est ?)

Crédits photo : Mon homard de Tom Ellen et Lucy Ivison chez Pôle fiction et une pochette de chez BimBamBooks