IMG_1743

Par sa faute, son père est mort tué par un vampire... La culpabilité avait poussé Maria à enfermer en lui les souvenirs de ce qu'il avait « vu » ce soir-là. Mais maintenant, il se rappelle enfin le visage du vampire responsable. Et il s'agit de « Mary »... Pour en avoir le coeur net, Maria décide alors de délivrer ce dernier, qu'Yzak retient prisonnier. Pendant ce temps, mis à mal par la torture, Mary faire une rencontre inattendue... Passé et présent, humain et vampire... Les vengeances s'entrecroisent à Yokohama !

Salut les bookaddicts ! Je reviens très tardivement pour vous présenter ma dernière chronique de septembre. Je sais, je sais c'est vraiment très très tard pour vous poster cette chronique mais j'ai eu deux semaines très chargées autant au niveau personnel qu'au niveau fac. Je vais essayer de rattraper mon retard ce week-end et la semaine prochaine sans pour autant me mettre encore plus en retard. En tout cas, on va revenir à ce qui vous intéresse à savoir mon avis sur le troisième tome de Bloody Mary

Tout d'abord, je dois dire que le principal défaut du manga c'est que ça se lit trop vite et que c'est vraiment dur de ne pas enchaîner une série en entier (surtout quand tout les tomes sont sortis). C'est le cas pour cette saga dans laquelle je prends toujours plaisir à me replonger. Je ne suis pas déçue du travail que l'auteur nous présente car c'est un manga où il se passe quelque chose dans chaque avec des révélations à chaque instant. Pour ce tome-ci, c'est Bloody qui se retrouve au coeur de toutes les interrogations à cause de cet espèce de dédoublement de la personnalité plus qu'inquiétant. Les questions commencent à s'accumuler à son sujet ainsi qu'au sujet du mystérieux Mary (Bloody est le vampire suicidaire et Mary cette nouvelle personnalité qui apparaît). Par contre, on en apprend vraiment beaucoup sur le très mystérieux ancêtre d'Ichiro, Ysak. C'est très plaisant de connaître ses motivations même si tous les éléments sont un peut trop mélangés entre qui veut tuer qui. J'adore voir l'intrigue se complexifier et se densifier tout comme l'univers qu'à créer l'auteur. L'univers est un parfait mélange entre gothique et modernité et c'est ce qui le rend vraiment très accrocheur. Le dessin est toujours aussi beau et c'est une des choses qui me fait totalement craqué pour cette série. En plus, de temps en temps on a de petites cases humoristiques où le dessin est moins détaillé et plus léger et ça me fait beaucoup rire quand je tombe dessus et ça allège beaucoup l'atmosphère.

Bloody est toujours un personnage que j'adore que ce soit à cause de son amnésie, de son côté monomaniaque mais aussi de ses principes que l'on a du mal à imaginer chez un vampire. Et ça marque une vraie différence entre Bloody et Mary qui a lui beaucoup moins de scrupules. Maria est moins présent mais il se pose toujours des questions sur la mort de son père et sur son fameux pouvoir de purification. On en apprend aussi sur Hydra et les raisons pour lesquelles elle veut voir Bloody mort. Les autres personnages secondaires sont moins mis en avant notamment la famille Sakuraba. 

En bref, une série qui continue son petit bout de chemin pour mon plus grand plaisir. Cela donne très envie de lire la suite pour retrouver l'intrigue, l'univers et les personnages.