IMG_1753

Maria (et Mary) se rendent en Angleterre sur les conseils de Shinobu, pour rencontrer le maître de ce dernier. Si ce maître a pu apprendre à Shinobu comment combattre les vampires, Maria espère bien qu’il pourra lui apporter des réponses à ses questions. Mais une fois sur place, le maître est absent et à sa place les attend une jolie jeune femme en blouse blanche. Pendant ce temps, la vue d’un paysage nostalgique touche profondément Mary et des souvenirs qu’il aurait dû oublier commencent à resurgir. Soudain, devant Maria, l'autre « Mary » réapparaît enfin...

"Cet mour ne se limite peut-être pas forcément à celui passionnel entre deux amants. Tout comme j'aimais mon père, Mary affectionnait peut-être tout particulièrement quelqu'un au-delà de sa nature de vampire."

Salut les bookaddicts ! Je suis vraiment incapable d'avoir la moindre retenue quand il s'agit de saga de manga ou fondamentalement de saga tout court. J'ai lu toute la saga en un mois et j'ai dépensé une fortune pour m'acheter tous les bouquins. 

Pour ce qui est de cet opus, je vais commencer par me répéter que j'adore les dessins. Je pense que c'est vraiment mon truc ces planches simples sans trop de fioritures ou de détails. Certains designs de planches m'ont rappelé Ballad Opera dans certains traits. J'adore l'ambiance instauré qui est très gothique et qui va parfaitement avec l'univers et à l'histoire même si on se délocalise à Londres. Parce que oui la nouveauté c'est que l'on quitte le Japon pour l'Angleterre à la fois pour en savoir plus sur Bloody et sur le pouvoir de purification. Et le moins que l'on puisse dire c'est l'on fait des tas de découvertes dans ce tome surtout sur Bloody et son passé ainsi que sur Mary. Honnêtement on veut vraiment avoir la suite pour tout comprendre parce que là j'ai plein d'hypothèses et comme ça manque un peu de clarté, il ne vaut mieux pas ne pas laisser passer trop de temps entre ce tome et le suivant. Mais le sérieux de l'histoire ne laisse pas l'humour sur le côté car les cases au dessin différents apporte à la fois un comique de geste et de situation. 

Les personnages sont en nombre restreint ce qui n'est pas mal. Ichiro n'est pas autant mis en avant dans les tomes précédents mais on le voit se questionner énormément sur Bloody mais aussi sur Mary et sur la mort de son père. C'est Bloody qui est vraiment mis à l'honneur. On a des révélations sur son passé et on est vraiment dans l'attente de la suite pour en savoir plus et avoir l'explication de la dernière planche. Hydra devient un peu bizarre mais bon en même temps ça colle bien avec le reste de l'histoire de Bloody et de Mary. Shinobu est toujours là et me fait toujours beaucoup rire parce qu'il a l'air totalement paumée dans le monde dans lequel il débarque. Takumi et les Sakuraba sont moins présents ce qui n'est pas un manque même si j'aime beaucoup Takumi. Le seul personnage qui ne m'a pas convaincu c'est Lily qui est beaucoup trop cliché et pas vraiment utile pour moi.

En bref, on a une foule de découvertes dans ce tome et tout s'intégre parfaitement avec les personnages, l'univers et l'histoire.