IMG_2173

1461, Japon. Hikari vit dans les forêts peuplées de croyances et de dieux du Japon du 15ème siècle et s’intéresse de près au village installé au pied de la montagne… à ses risques et périls. 2016, Tokyo. Mina, qui a le pouvoir de voir les yokaï, esprits et monstres du folklore japonais, va se laisser entraîner dans une chasse au démon, en plein cœur de Tokyo. Deux univers qui se croisent et s'entremêlent, entre quête d'identité et désir d'émancipation.

Salut les bookaddicts ! Je n'ai pas beaucoup lu le mois dernier et ce gros pavé m'a suivi pendant une grosse partie du mois. J'ai eu beaucoup de mal à me poser pour l'avancée et pour ce n'est pas à cause du style ou de la qualité de cette ouvrage parce que ça a été un gros coup de coeur (le seul du mois d'ailleurs) et je suis même déçue d'avoir eu un mois aussi chargé car j'aurais aimé pouvoir le lire d'une traite. 

Comme beaucoup le Japon me fascine et grâce à un cours à la fac l'année dernière, j'avais déjà quelques notions autour de la culture et de l'histoire de ce pays. Mais j'avoue que je reste assez ignare au sujet des croyances et des mythes japonais et ce livre y a largement remédié. j'ai adoré me plonger dans le folklore et la mythologie japonaise. les créatures qu'on y rencontre sont à la fois fascinantes, puissantes et effrayantes quelque soit l'époque à laquelle on les croise. Le mélange des temporalités est parfaitement réussi, on est tenu en haleine sur les deux tableaux en alternant à la perfection action et réflexion à la fois dans les deux époques mais aussi entre elles. On se demande ce qui lie Mina et Hikari et même si pour ma part, j'ai rapidement eu des doutes et la fin m'a donnée raison, j'ai trouvé que c'était bien mené tout au long du livre. Par contre, j'ai été totalement surprise par l'identité du meurtrier à l'époque de Mina et j'ai adoré les liens tissés avec d'autres époques notamment à travers des espèces de créatures qui apparaissent en 2016 comme en 1461. L'auteure a une plume vraiment très agréable et elle nous transporte parfaitement au Japon par des descriptions très bien menées.

Les personnages sont aussi une réussite autant pour l'époque contemporaine que pour l'époque passée. Pour la première, c'est Mina qui est l'héroïne et c'est un personnage très réussi. Elle connaît une évolution importante au cours de l'histoire et en plus c'est un personnage auquel il est très facile de s'identifier. Les descriptions de son don sont très bien faites et intégrées et à la fin malgré tout on a de la peine pour elle. J'ai bien aimé Natsumi qui est un personnage intéressant mais j'aurais aimé que ses interactions avec Mina soient plus poussées et leur relation plus approfondie. Eri m'a longtemps intriguée, je ne savais pas si elle était du côté de Mina ou pas. Et puis on a une révélation très subtile sur elle qui m'a fait beaucoup aimé ce qu'elle est devenue. Les personnages secondaires m'ont conquis et notamment les yokaïs dont les spécificités sont très bien décrites. Pour l'époque passée, Hikari est l'héroïne à laquelle on s'identifie encore une fois assez facilement malgré l'époque à laquelle elle vit. C'est un personnage tout en nuance avec une certaine évolution également mais qui au final reste fidèle à elle-même. Sa relation avec Jun est adorable et trop mignonne. Je suis un peu déçue de voir ce dernier passer petit à petit au second plan alors qu'il était vraiment intéressant. J'ai trouvé que les habitants du village étaient très proches de ce qu'on peut imaginer dans la réalité. J'ai été un peu déçue de ne pas plus suivre les jumeaux et d'ailleurs la fin de cette époque m'a totalement brisé le coeur. Les kitsunes sont vraiment fascinantes et sont vraiment fidèles à ce qu'on peut attendre de la part de créatures immortelles. Akane est super pour son amour sororale et sa naïveté, Moio est géniale pour sa colère et son machiavélisme et Ino est super intéressante pour sa jalousie.

En bref, je n'avais pas envie de laisser ses personnages et cet univers même si en étant honnête il n'y avait rien de plus à dire. Et malgré ma lecture hachée, j'ai adoré cette histoire formidable.