IMG_2205

Aujourd'hui, 31 octobre, trois générations de Coudrier sont réunies à la Collinière, la grande demeure familiale entourée de forêts et d'étangs, pour fêter, comme chaque année, l'anniversaire de Papigrand, le patriarche. Comme c'est aussi Halloween, Mamigrand a envoyé les petits chercher des citrouilles au potager pour les voisins américains. Mais dans le carré de cucurbitacées encore enveloppé des brumes de l'aube, il y a comme un pépin. Un homme étendu de tout son long, plein de taches rouges, silencieux. Mort. A première vue, personne ne le connaît. L'affaire pourrait donc n'être pas si grave que ça. Le problème, c'est que dans la famille, il y a au moins trois mobiles criminels possibles. Donc trois assassins potentiels. Sans compter tous les secrets qu'on n'a pas encore découverts...

Salut les bookaddicts ! Cette année pour le Pumpkin Autumn Challenge, je voulais me faire une vraie lecture d'Halloween et quand je suis tombée sur ce livre au mois de février ou de mars, je crois, je n'ai pas hésité et je l'ai pris. Je me le suis lu pour le 31 octobre et je dois bien avouer que c'était une lecture d'Halloween plutôt intéressante et qui mélange très bien plusieurs genres.

On pense avoir à faire au début à une lecture un peu farfelue mais gentillette malgré le fait que ce soit un thriller où il faut trouver le coupable d'un meurtre. Mais en fait, il est plutôt question de se plonger dans les secrets de cette famille qui dès le départ nous paraît un peu étrange et un peu malsaine. L'ambiance est étouffante et oppressante et on sent que cette famille n'est pas du tout comme les autres. Et au fur et à mesure que les pages défilent, on découvre des choses qui rendent cette famille beaucoup moins sympathique et plutôt creepy. En fait, pour moi, cette oeuvre est la fusion parfaite entre deux autres univers de l'auteure, celui des Quatre soeurs pour son côté saga familiale et grande maison un peu vieillotte et celui de Chaque soir à 11 heures pour le côté famille dysfonctionnelle et très loin des apparences de perfection. 

Les différents personnages présentés sont tous marqués par la vie et cela renforce cette impression étrange. Et c'est presque le plus intéressant dans l'histoire car à travers eux, l'auteure aborde plusieurs sujets de société importants comme le racisme ou la maladie mentale. J'ai bien aimé que finalement trouver le coupable du meurtre n'est pas très important par rapport au fait de découvrir le secret de chaque membre de la famille. D'ailleurs je pensais être perturbée par l'absence de chapitres mais au final ça rend l'histoire plus agréable à lire et plus punchy. Surtout que ça va très bien avec le fait que l'histoire est un huis-clos. Et dans ce huis-clos, on suit surtout les enfants de la famille. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas trop vous en révéler sur l'intrigue car c'est difficile de parler des personnages sans les associer à l'intrigue. Mais les adultes sont également très intéressants à découvrir.

En bref, ce n'est ni un coup de coeur ni une excellente lecture mais j'ai quand même beaucoup apprécié ma lecture de ce livre qui finalement se place parfaitement dans la lignée des autres oeuvres de l'auteure.