IMG_2217Pour la première fois, les quatre clans autrefois ennemis décident de se regrouper en une immense armée pour lutter contre les humains. Mais face à la férocité de Wan, décidé à mener une lutte sans merci, Maya s'indigne du sort réservé aux innocents. Parviendra-t-elle à faire plier l'inflexible prince des Serpaïs ? Sans compter que la menace pourrait aussi venir de leur propre camp...

Salut les bookaddicts ! J'ai fini de rattraper mon retard donc je reprends mon rythme habituel même si je tiens à le dire, je pars à New York samedi prochain et je ne prendrais pas mon ordi. Ce qui signifie que les articles bilans de l'année, du mois de décembre et du New Year Books Challenge ainsi que que le bilan de ma Semaine à lire et de mon Readathon d'hiver. Tout ça arrivera en janvier à mon retour mais pas tout de suite car je vais avoir mes partiels. Bon c'est tout pour le moment bavardages et explications et passons à la chronique du jour qui est sur le troisième tome de La légende des quatre qui s'est révélé être une légère déception mais je m'en doutais car j'avais beaucoup d'attentes. Trop d'ailleurs.

J'avais beaucoup d'attentes sur le clan des serpents car c'était un clan vraiment très mystérieux, un clan que l'on avait très peu vu et qui venait d'être révélé dans le tome précédent. Résultat, ce clan est trop mystérieux car il n'a pas d'intrigue qui lui est propre comme c'était le cas dans le tome précédent. Néanmoins j'ai quand même adoré ce clan à l'ambiance vraiment particulière et totalement déroutante par rapport aux autres car grosso modo c'est un clan de sociopathes. On sent d'ailleurs bien l'inspiration Harry Potter avec ce clan (comme avec le clan des aigles d'ailleurs) et j'ai plutôt apprécié. L'intrigue générale avance presque trop bien parce que je me demande ce qu'on va avoir dans le quatrième tome à part peut-être une guerre entre les Yokaïs (ce qui semble quand même hautement improbable). Par contre, j'avoue que plus ça va moins l'intérêt de la résistance humaine qui au final est juste là pour mettre le feu aux poudres. J'aime toujours autant le côté cru de l'histoire et de l'écriture surtout quand on sait que cette série est plutôt considéré comme de la littérature jeunesse et non Young Adult. En plus, la thématique de la régression est assez intéressante et j'ai hâte de la voir plus développée. 

Par contre, j'ai des critiques à faire sur les personnages. C'est quoi cette p***** de romance pourrie entre Maya et Wan !? Je ne voulais pas le croire dans le tome précédent mais là ça gâche totalement mon personnage préféré, Wan, et le personnage de Maya que pourtant je n'apprécie pourtant pas. J'adore Wan même s'il a clairement le profil d'un sociopathe et j'ai trouvé trop violent de le faire tomber amoureux directement comme ça, ça aurait été mieux de le voir se faire des amis plutôt. Par contre, je l'adore dans son rôle de chef de clan même si j'aurais aimé le voir plus interagir avec Bregan et Cook car j'avais vraiment aimé leur alchimie dans le tome précédent. Par contre, Maya est un personnage que je n'apprécie pas et qui est bien trop envahissant. C'est aussi le personnage le plus cliché et le moins intéressant à suivre. J'aimerais qu'elle laisse enfin la place aux autres et qu'enfin on arrête de voir tout le temps Miss Perfection. Je suis déçue de ne pas avoir plus vu Bregan, Cook et Nel qui sont pourtant des personnages que j'apprécie beaucoup. Comme pour sa soeur, Hope n'est pas un personnage que j'apprécie alors que j'adore Mika que je trouve beaucoup trop mignon. Jolan est un personnage très intéressant mais je ne comprends pas son comportement avec Maya qui n'est absolument pas logique. Aeyon est un personnage très particulier qui va être un gros enjeu dans le prochain tome. Pareil pour les humains dont on se demande qu'est-ce qui va leur arriver. Les personnages secondaires des différents clans apportent une bonne touche de peps. Yourk est un peu une exception dans son clan  mais aussi Miu et Dji qui sont des "amis" pour Wan mais aussi des serpents intéressants, différents et amusants. 

En bref, c'est une légère déception à laquelle j'aurais pu m'attendre. Néanmoins, malgré les défauts, j'ai aimé retrouver les personnages et l'univers.