IMG_1209

L'assassin s'appelle ... Sherlock Holmes. Soupçonné du meurtre du comte Drebber, Sherlock Holmes a été arrêté et incarcéré par Scotland Yard. Afin de démasqué celui qui a manigancé ce piège, Sherlock Holmes prend l'enquête en main... Avec l'entrée en scène du célèbre détective, décidé à faire la lumière sur les zones d'ombre de l'Empire britannique, l'ambitieux projet de William entre dans une nouvelle phase.

Salut les bookaddicts ! Pour le deuxième article de la journée, je vais vous parler du troisième tome de mon manga préféré (et le seul que j'ai jamais lu) Moriarty de Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi. Ce tome-ci est pour l'instant mon préféré et quand je vous dis que j'ai harcelé tout le monde pour l'avoir, je n'exagère pas. J'avais acheté le tome 2 une semaine avant le début des vacances d'avril et je m'étais très fortement retenue pour ne pas le dévorer directement à la suite du premier. Je l'ai donc lu le premier jour des vacances et je me suis retrouvée face à un problème, je n'avais pas la suite. Sauf que je n'étais pas chez moi et je ne pouvais pas me précipiter dans les librairies que je connaissais pour aller le chercher. J'ai donc littéralement harcelé mon père pour qu'on aille dans une ville où je pouvais trouver une grande surface de livres car malheureusement le supermarché du coin ne l'avait pas en stock. Mais j'ai finalement pu mettre la main sur les tomes 3 et 4 et ma joie a été totalement. Bon après ce long intermède où je vous ai raconté ma vie, il est temps de vous parler de ce manga.

Comme je l'ai dit c'est, pour l'instant, mon tome préféré. Surtout grâce aux chapitres 3 et 4 qui sont atroces mais que j'ai beaucoup aimé (je suis une fille bizarre que voulez-vous). D'ailleurs j'en profite pour vous prévenir que ce tome-ci et le suivant sont réservés à un public averti et on comprend pourquoi dès le début du chapitre 3. Il permet de mettre largement en avant Fred et Louis qui sont deux personnages plutôt effacés dans les tomes précédents. William est moins présent mais toujours là en arrière-plan à tirer les ficelles pour purifier l'empire britannique. Et honnêtement, on sait que les méthodes de William sont tous saufs morales et biens mais on comprend totalement ses agissements et on est d'accord avec ce qu'il fait. Je trouve que c'est ça la plus grande force de ce manga et c'est ça qui me fait le rapprocher de l'animé Code Geass (que je conseille énormément car j'ai tout adoré et surtout le final de la saison deux (même si j'ai pas tout compris)). Pour ce qui est des deux premiers chapitres, on suit Sherlock et Watson que l'on avait commencé à voir dans le tome précédent. Les auteurs nous avaient laissés sur un sacré cliffhanger et on est contents de reprendre le fil de l'enquête. Je dois dire que j'aime bien le duo de Baker street et leur logeuse mais je les trouve moins intéressants que William et sa bande. Par contre, j'ai beaucoup aimé l'idée que c'est William qui crée ce que Sherlock est grâce à son "théâtre du crime". Et comme dans les deux tomes précédents, je n'ai rien à dire sur les différentes intrigues des enquêtes ou sur le dessin qui est vraiment immersif. Maintenant, je veux vraiment en savoir plus sur les deux membres de le bande de William que l'on connaît le moins, Moran et Albert. Peut-être dans les tomes suivants ? (je spoile un peu dans le tome 4, on en apprend beaucoup sur Moran (mais ma chronique ne sera là que fin juillet)).

Et voilà c'est pour cette chronique. Celle du tome 4 sera là à la fin du mois de juillet parce que c'est un rythme que j'aime bien et qui me permet de faire durer le plaisir. Et en parlant de plaisir, je peux vous dire que je meurs d'impatience tellement je veux que l'on soit vendredi (date de sortie du tome 5). J'ai prévu de longue date ma sortie en librairie pour aller me le procurer. Mais soyez rassurés, je vous en reparle très rapidement. En attendant, je vous dis à tout de suite pour le troisième article de la journée. 

Crédits photo : les quatres tomes de Moriarty de Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi publié aux éditions Kana.