IMG_1834

« Si un truc est trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas. » Lorsque six jeunes hackers sont invités par la CIA à passer un test d’aptitude, avec à la clé une bourse d’études et une promesse d’emploi, cinq d’entre eux acceptent de participer. Après tout, pour certains, c’est un ticket en or pour un avenir meilleur. Seul Owen refuse. Un simple coup d’œil à l’énoncé de l’exercice lui a suffi pour comprendre que quelque chose clochait. Des recherches plus poussées viennent confirmer ses soupçons. En se faisant passer pour la CIA, la société Jacento – leader sur le marché des télécommunications – cherche à exploiter les compétences en informatique des six adolescents dans le but de créer Phantom Wheel, la Roue Fantôme, un virus destructeur qui permettrait à l’entreprise d’accéder aux données personnelles des internautes du monde entier. Conscients de ce que cela signifie – une surveillance maximale, des libertés bafouées –, Issa, Ezra, Owen, Alika, Seth et Harper vont tenter d’arrêter Jacento par la force – en informatique comme dans la vraie vie.

Salut les bookaddicts ! Je vous rattrape mes articles en retard de ce début octobre et j'avais prévu de vous faire de vous faire une chronique hors thème sur Phantom Wheel de Tracy Deebs. Je dois dire que ce livre a été un achat coup tête. Je ne le connaissais pas avant de lire le résumé sur le compte Instagram de l'éditeur et que je me dise que ça pourrait être sympa. Et effectivement c'est pas mal comme lecture.

L'intrigue est pas mal malgré quelques incohérences. D''abord j'ai du mal à voir la CIA recruter des enfants sans que leurs parents soient au courant. D'ailleurs certains de ces parents sont beaucoup trop aisés pour que ça fonctionnent, plus de la moitié du groupe à des parents qui pèsent plusieurs millions de dollars ce qui est un peu trop. De la même manière, je trouve surprenant que ça n'étonne personne que des enfants soient aussi doués pour le piratage informatique. Les personnages sont un peu trop clichés également sont un peu lourds d'abord comme je l'ai dis leur richesse est un peu trop mais leur caractère est également un peu trop déjà vu. Et c'est aussi un peu dommage de n'avoir le point de vue que de trois des six personnages, ça aurait été plus sympa pour nous autres lecteurs. Pour la majorité, ce sont des défauts dûs à un premier roman. 

Néanmoins, le rythme est bon et la plume agréable à suivre. On sent que l'auteur a une certaine connaissance du sujet notamment en terme de vocabulaire (ce qui moi m'a un peu déstabilisée parce que je suis lion d'être une spécialiste). Le message qu'elle essaye de faire passer sur les nouvelles technologies est vraiment très important et intéressant. Aucun des personnages n'est vraiment particulièrement marquant mais j'ai quand même un petit faible pour Ezra qui m'amuse beaucoup et qui est le genre de personnage que j'adore. J'ai aussi apprécier la présence de diversité dans les différents personnages mais à la fin j'ai quand même eu l'impression que c'était un peu de la diversité juste pour la diversité. Néanmoins c'est une belle histoire d'amitié et les histoires d'amour sont vraiment mignonnes et relativement réalistes. 

En bref, c'est une histoire sympa qui m'a fait passer un bon moment de lecture. Personnellement, il m'a fait apprendre des choses en terme d'informatique et je trouve qu'il montre bien les dérives des nouvelles technologies même s'il y a quelques incohérences dans la construction du récit.